LES BAFOUILLES DE THELMA

LES BAFOUILLES DE THELMA

Encore vous ...

 

Le temps passe et il ne semble avoir aucune prise sur vous. Vous déambulez toujours avec la même atrophie d’envie dans les yeux. Vous êtes l’ami de tout le monde mais de vraiment personne en particulier. Vous détestez les effusions et les démonstrations. Pas parce qu’elles vous indisposent, non juste parce que vous ne pensez qu’à vous. On ne vous entend qu’en cas de besoin. Vous faites partie de ces gens qui pensent que la garde à vue ne s’applique qu’aux autres. Au fond vous êtes seul car vous ne comprenez rien aux autres puisque pour apprendre, il vous faudrait du courage et surtout les capacités . Vous ne posez jamais aucune question mais vous parlez de vous avec passion. La teneur de vos propos vous fait saliver. Vous jubilez à l’idée d’imposer vos monologues insipides à ceux qui prennent encore le temps de vous écouter. Au fond, vous savez que vous êtes inapte au partage. Alors vous radotez. Parfois vous inventez même. Vous cherchez ce qui pourrait ramener auprès de vous ceux qui - déjà- ont tout compris. Vous avez peur. La trouille irréfragable de finir tout seul. Quelques fois ça vous prend tellement aux tripes que vous en devenez méchant. Pourtant vous vous pensez altruiste, investi d’une mission de redresseur de torts ( tort avec un t .. c est moins tord-u). Vous savez tout parce que vous pensez avoir tout vécu. Votre expertise mène la danse et peu importe si ça trébuche aux alentours. Si vous n’êtes pas dans le rythme, votre responsabilité n’est jamais engagée. Vous ne supportez pas que l’on vous résiste et que l’on veuille danser autrement.

Donner des leçons fait partie des plus grands jouissances de votre vie. Elle occulte la frigidité intrinsèque de tous vos sens appauvris.

Dans votre monde vivre est un leurre. Vous exultez à espionner le monde en pensant ressentir la vie dans vos veines. Mais tout est faux. Même les battements de votre cœur. Vous avez oublié depuis bien longtemps qui vous étiez. L’avez vous seulement jamais su?

Peut-être est-il encore temps?

Ah oui, c’est vrai la remise en question vous est étrangère ...

.. Alors bon vent ..

 

 



06/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres