LES BAFOUILLES DE THELMA

LES BAFOUILLES DE THELMA

JE SUIS MINCE - Billet d'humeur 2/2018

Maigrir et rester mince ..

Tout un vaste programme mais souvent sans progrès ou résultat à long terme..

et ce, même si on connait presque tout sur les régimes..

N’y aurait-il pas alors un problème quelque part?

Par quel satané processus j’enfle malgré toutes mes connaissances?

Y a de quoi se poser les bonnes questions surtout avant de se lancer encore dans un

nouveau « défi ».

Et comment maigrir sans frustration?

Sans ce cercle vicieux qui nous rend asocial et qui nous isole de nos amis et dans nos sorties?

Comment maigrir sans avoir le ventre qui crie famine et dont les hurlements constants nous épuisent à force ?

Je constate malheureusement que personne ne semble avoir la solution miracle.

Bon ok il en est une qui marche .. elle est contraignante dans le sens où elle bouscule notre façon d’aborder les pouvoirs de votre cerveau... mais elle fonctionne.

Je l'ai testée une semaine mais malheureusement notre mode de penser habituel reprend clairement le dessus dès que nous baissons la garde.

Je lis énormément d’articles, de bouquins sur le cerveau depuis plusieurs semaines, dans un premier temps pour mon prochain roman mais aussi pour mon plaisir personnel.

Mon cerveau m’emmerde tellement que je préfère le comprendre plutôt que le combattre..

C’est beaucoup moins énergivore et plus rigolo de connaître ce salaud qui agit constamment en douce.

Bref, il y a une foule de publications sur la manière de reprogrammer son mental.

Cette trouvaille est ancrée depuis longtemps dans la philosophie bouddhiste et l’étude scientifique la confirme à tout va aujourd’hui.

Sauf que rien n’est simple une fois de plus.

Nous sommes d’emblée programmés dès la naissance pour un mode de pensées qui se complaît dans la négativité.

Pourquoi? Tout simplement parce que cela nous vient de nos ancêtres, de la préhistoire, de nos origines. La survie de notre espèce reposait sur des sens en alerte affûtés pour toujours s’attendre au pire, juste pour vivre le plus longtemps possible.

Mais dans nos sociétés riches, opulentes, et plus ou moins sécurisées, nous n’avons plus vraiment besoin de nous attendre au pire pour vieillir.

Pourtant nous avons gardé cet état d’alerte, cette vision nihiliste qui nous accompagne dans toutes nos pensées ou presque. j’ai peur, qui pourrait m’aimer avec tous mes défauts, si elle ne me parle pas c’est que j’ai fait quelque chose de mal, il va sans doute faire dégueulasse demain, et pourquoi ça marcherait pour moi d’ailleurs....???

On se dévalorise continuellement non?

(Si c’est faux envoyez-moi un message que je sache comment vous faites )...

...Or, nous ne réalisons pas vraiment que notre cerveau conditionne notre esprit... raison pour laquelle il n’arrive jamais rien de vraiment formidable aux plus pessimistes d’entre nous.

À force d’y croire, la croyance devient factuelle.

Ça tourne en boucle.

Notre esprit finit par nous suivre.

Mais quel est le rapport avec le poids ? Un indice?

Pfff si je mange ça, je vais encore me ramasser trois kilos...

ou moi devant le miroir: je suis super grosse..

Autant de phrases qui rajoutent de l’eau au moulin de notre cerveau puisqu’il se fatigue moins à être négatif et entérine ses croyances en affirmations auprès de notre esprit, comme une lettre à la poste. Alors quitte à être grosse, aucune raison de maigrir puisqu’on a décidé que rien ne marcherait. C’est vrai non?

Sauf que ... si on a compris ce qui précède..

On peut demander à notre salle des machines de faire marche arrière tout en évitant, bien sûr, de se prendre l’iceberg dans la gueule par excès de confiance.

Il ne faut pas se le cacher.

Le défi est compliqué et long.

Le processus doit transformer une pensée omise depuis toujours en habitude.

Aie !

Tout en n’oubliant pas que comme on a tendance à être dans la facilité, une mauvaise habitude refait plus facilement surface qu’une bonne.

Ceci dit, je vais tenter le coup... Je vais arrêter tous les régimes dès aujourd’hui pour essayer le JE MAIGRIS ET JE SUIS MINCE plusieurs fois par jour du lever jusqu’au coucher ...

À force de le répéter mon mental va prendre pour argent comptant ce que mon cerveau sera contraint de lui dire ... rhooo c est magique .. je ne me sens déjà plus grosse du tout .. Hahahaha ..

bon, ok.. je vous dirai si ça marche ?.

 



15/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres